[DJIBOUTI-SATREPS] Projet de recherche sur les méthodes avancées et durables d'utilisation de l'eau associées à l'évaluation du potentiel de végétalisation à Djibouti

Résumé du Projet

Mettre en place une méthode de gestion et d’utilisation durable et efficace des ressources en eau à Djibouti!

Prof. Shimada s’entretenant avec des agriculteurs d’une ferme locale à Djibouti Source: Site internet de JST (https://www.jst.go.jp/report/2019/190417.html)

Djibouti, pays situé dans la région de la Corne de l’Afrique, connaît des conditions climatiques extrêmes. Les précipitations annuelles ne sont que de 50 à 200 millimètres, et la température maximale en été dépasse les 40° Celsius. A Djibouti, le secteur agricole ne représente que 3% du Produit Intérieur Brut (PIB)*, et très peu de personnes travaillent dans le secteur agricole. La plupart des aliments consommés par la population sont importés des pays voisins.

Le “Projet de recherche sur l’utilisation avancée et durable de l’eau associée à l’évaluation du potentiel d’écologisation à Djibouti » a été lancé au courant 2018 par l’Université d’agriculture de Tokyo en collaboration avec l’Université de Djibouti pendant 5 ans dans le cadre du SATREPS**, un programme de recherche soutenu par la JST, (Agence japonaise pour la science et la technologie) et l’Agence japonaise de coopération internationale.

Ce projet vise à mettre en place des méthodes efficaces et durables d’utilisation et de gestion de l’eau provenant des terres arides et de diffuser des pratiques agro-pastorales durables dans l’environnement naturel extrêmement rude de Djibouti. Le résultat escompté de cette recherche est d’atteindre les deux objectifs de développement durable (ODD) suivants : l’objectif 2, « promouvoir une agriculture durable » et l’objectif 6, « garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement ».

* FAO 2009 http://www.fao.org/family-farming/detail/en/c/289319/)

** Pour plus d’informations sur le SATREPS, cliquez ici

Détails du Project

Objectifs du Projet

Ce projet de recherche a deux objectifs principaux :

1. Evaluation des ressources en eau et du potentiel d’écologisation et démonstration des pratiques agro-pastorales

Source : Site internet de SATREPS (https://www.jst.go.jp/global/english/kadai/h3002_djibouti.html)

 

La plupart des zones de Djibouti sont caractérisées par un environnement désertique aride et le taux d’autosuffisance alimentaire du pays est faible avec un taux d’autosuffisance de 13%.
Le premier objectif du projet consiste à évaluer le potentiel en termes de systèmes de distribution et de circulation, et les niveaux d’utilisation durable des ressources en eau dans tout Djibouti, et d’établir et d’élargir les zones où les pratiques agro-pastorales sont réalisables par une évaluation à l’aide d’une perspective tridimensionnelle de la ressource en eau. L’évaluation de la situation actuelle est réalisée en examinant la relation entre les ressources en eau et les potentiels de végétalisation et de capacité de charge en bétail en utilisant des images satellite et des images prises par un drone sur toute la région de Djibouti.
Le projet consiste également à proposer des modèles agro-pastorales économes en eau, en tant que prolongement du modèle de culture des oasis, en cultivant des plantes utiles et des cultures fourragères en favorisant l’écologisation grâce à une utilisation efficace des déchets urbains.

 

2. Utilisation efficace des ressources en eau pour améliorer la durabilité des terres en écologisant les terres arides et en créant des zones agro-pastorales.

Source : https://www.nodai.ac.jp/application/files/2615/2833/7559/180607_news_pdf01.pdf Image d’une zone agro-pastorale durable

Le deuxième objectif du projet consiste à identifier et de promouvoir les pratiques optimales pour l’écologisation et à étendre le système de production agro-pastorale durable pour les terres arides par le biais d’une mise en pratique réelle. Le processus implique l’essai et l’évaluation de toutes les techniques d’irrigation économes en eau et des systèmes de pompage des eaux souterraines dans les terres de la ferme pilote.

Le projet vise également à proposer des modèles agro-pastoraux économes en eau, en tant que prolongement du modèle de culture des oasis, en produisant des plantes de grande valeur et des cultures fourragères ainsi que l’amélioration du sol et l’écologisation grâce à l’utilisation efficace des algues cultivées ou des déchets urbains.

Activités du Projet

Echantillonnage pour identifier les algues qui poussent dans les réservoirs d’eau dans une ferme d’essai à Damerjog Source : site internet du SATREPS (https://www.jst.go.jp/global/english/kadai/h3002_djibouti.html)

Le projet comprend cinq thèmes de recherche comme indiqué ci-dessous :

1) Développement d’un modèle de simulation du cycle de l’eau et création d’un plan sur le potentiel des ressources en eau
2) Evaluation des potentiels de productivité des terres en tenant compte de la capacité de charge et d’extension des pratiques agricoles
3) Gestion de la ferme pilote pour des pratiques agro-pastorales durables
4) Evaluation économique pour la restauration des terres
5) Diffusion de bonnes pratiques pour une utilisation durable et efficace des ressources en eau

 

Sites internet

・ Créer des pratiques agro-pastorales durables dans le désert de Djibouti par la gestion du développement des ressources en eau : https://www.jst.go.jp/global/english/kadai/h3002_djibouti.html

Rédigé par Ayaha MOCHIZUKI,
Equipe de soutien du Secrétariat de l’AI-CD